lundi 26 mai 2008

Across the universe

across_the_universeDe Julie Taymor : S’il y a bien un genre avec lequel j'ai vraiment du mal, c'est celui de la comédie musicale. Dernièrement j'ai tenu 10 minutes devant Hairspray, j’ai passé le calvaire pendant les moments chantés de Sweeny Todd, seul Les chansons d'amour m'avait complètement bluffé et réconcilié avec le genre. Et là est arrivée la bande annonce de Across the universe qui m'avait totalement enthousiasmé ; imaginez la musique des Beatles illustrée par des images flamboyantes, avec en sous texte le flower power et la guerre du Vietnam. La vision du film n'a fait que décupler ce que la BA présageait : un feu d'artifice sonore, visuel et chorégraphique, une célébration de l'amour et de la vie. Across the universe évite l'écueil du naïf et du manichéen en apportant une dimension sociale aux chansons des Fab Four. Quoi de plus logique finalement que le répertoire des Beatles pour illustrer tous les ressentiments d'une époque, les 60's. A l'instar d'un Baz Luhrmann et de son Moulin rouge, Julie Taymor (Frida) réinvente le genre. On s'en retrouve transporté, touché, subjugué et même hypnotisé par un flot sensoriel enivrant et psychédélique. Le tout emmené par des acteurs magnifiques et des caméos géniaux (Bono, Joe Cocker, Salma Hayek). Across The universe est tout simplement un grand moment de cinéma, une claque émotionnelle et visuelle.

9/10

Posté par golgoth 67 à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Across the universe

Nouveau commentaire